Le conte de l'éléphant enchaîné

Je t'entends déja te demander quel est le rapport entre un éléphant et ton institut ? Je vais en fait te parler de ce que l’on appelle les croyances limitantes. Les croyances limitantes, sont des pensées que l'on considère comme vraies sur le fait de penser que l'on est incapable de faire quelque chose, et donc ne pas le tenter.


A méditer : Le conte de l'éléphant enchainé


“Mes clientes n’ont pas les moyens en ce moment”, “J’ai l’impression de forcer mes clients à acheter des que je parle de mes produits !” , “J’aimerais bien MAIS je préfère ne pas embêter ma cliente pendant qu’elle se relaxe”, “Je n’aime pas la vente, ce n’est pas fait pour moi.”

Ah oui ?


Et pourtant, tu parles du dernier film avec Johnny Depp, de l’offre sur les magnifiques chaussures que tu portes du magasin en bas de la rue, ou encore ce délicieux restaurant vietnamien qui vient d’ouvrir ! Et ce n’est pas de la vente ça ?

Alors pourquoi est-ce que ca bloque lorsqu’on doit parler de NOUS ?


Aujourd’hui je vais te parler de ce que l’on appelle les croyances limitantes. Les croyances limitantes sont des pensées que l'on considère comme vraies sur le fait de penser que l'on est incapable de faire quelque chose et donc ne pas le tenter. Le plus souvent, elle provient de notre personnalité, de notre éducation ou d’expériences passées (de nous ou de nos proches).Très souvent inconscientes, elles conditionnent nos comportements.

Il est important de remarquer que chaque pensée limitante nous fait renoncer à une ambition ...


"Je suis trop (gentille, timide…) ou au contraire pas assez (convaincante, douée…) pour faire ça."

"Je ne suis pas capable"

"Ma cliente ne peux pas l’acheter"

"J’aimerais bien mais …."

"C’est différent pour les autres"


Toi aussi tu la connais cette petite voix ? Celle qui te pollue l'esprit et t'empêche de passer à l´action ?

Pour expliquer les croyances limitantes, je vais reprendre un exemple que tu as peut être déjà entendu, je vais te parler d’un éléphant:


L’histoire de l’éléphant enchaîné nous raconte qu’un enfant va au cirque pour la première fois. L’enfant est fasciné par les animaux et les acrobates et, à la fin de la représentation, veut aller les voir. Il observe que les fauves sont en cages. L’éléphant, cependant, est dehors. L'enfant s’approche et voit qu’une chaîne est reliée entre une de ses pattes et un petit pieu enfoncé dans la terre. Animal extraordinaire de par son poids, sa taille et sa force, celui-ci restait toujours attaché après chacune de ses représentations. L’enfant rentra chez lui, pensif. Même si la chaîne était épaisse, il semblait évident que l’animal pouvait parfaitement et facilement se libérer de cette emprise. Mais il n’en faisait rien. Alors pourquoi ? Qu’est-ce qui le retenait ?

« L’éléphant du cirque ne s’échappe pas parce que, dès son plus jeune âge, il a été attaché à un pieu semblable. » lui expliqua sa professeure.

Ainsi, dès sa plus tendre enfance, l’éléphant a été attaché. Au début, le piquet étant trop solide pour lui, il n’a pas réussi à se libérer.

Il a probablement dû recommencer, jour après jour, à tirer sur la chaîne sans y parvenir.

Et cela « jusqu’à ce qu’un jour, un jour terrible pour son histoire, l’animal finisse par accepter son impuissance et se résigner à son sort. »

L’animal croît donc clairement qu’il est incapabl